5 min

SENIORS, COMMENT VAINCRE L'ISOLEMENT ?

19 décembre 2017 |

Vie quotidienne
SENIORS, COMMENT VAINCRE L'ISOLEMENT ?

Les personnes âgées vivent plus longtemps... mais de plus en plus seules. La solitude subie fragilise la santé physique et mentale des seniors. Heureusement, l'isolement n'est pas une fatalité. Voici quelques conseils bien avisés pour vivre sa retraite mieux entouré(e).

Le décès de son conjoint ? Le départ de ses enfants à l’étranger ? Des problèmes de santé ? Avec l’âge grandit le sentiment d’être seul(e) au monde. De se couper progressivement de sa famille, de ses amis et des loisirs. Une pension trop modeste pour se faire plaisir ? Un arrêt de bus trop loin pour faire ses courses ? Le handicap et la précarité financière aggravent la rupture. En France, environ 1,5 million de personnes âgées de plus de 75 ans vivent dans une situation de solitude qu’elles n’ont pas choisie. Le phénomène s’amplifie dans les grandes villes. Il concerne davantage les femmes à cause du veuvage. L’isolement social est un cercle vicieux. On se replie sur soi avec la crainte de sortir ou de gêner. Jusqu’à en souffrir : la solitude accentue le déclin physique et cognitif chez les personnes âgées (dépression, troubles du sommeil, hypertension…). Doit-on s’y résigner ? Surtout pas. On sait que l’isolement des personnes âgées représente un enjeu majeur de société et un vrai problème de santé publique. Des initiatives ont fleuri en conséquence pour aider les seniors à retrouver une vie sociale active.

SIMPLE COMME UN CLIC

Premier réflexe ? Contactez le CLIC le plus proche de chez vous. Le troisième âge, c’est son métier. Et c’est gratuit. Partout en France, ces centres locaux d’information et de coordination vous renseignent sur vos droits et vous guident dans vos démarches.

Autre lieu incontournable, le CCAS. Les centres communaux d’action sociale attribuent des aides financières, en nature ou sous forme de prêt. Ils organisent aussi des animations, des sorties, des rencontres et des voyages réservés aux seniors, adaptés aux petits budgets.

Face à l’isolement, vous n’êtes pas seul.

PARLER AU TÉLÉPHONE

Sortir de l’isolement ne se fait pas tout seul. Certains ont d’abord besoin de parler de leur souffrance. Des plates-formes d’écoute existent.

Depuis dix ans, les Petits frères des pauvres animent Solitud’écoute (0 800 47 47 88). Un numéro vert gratuit, anonyme et confidentiel, accessible tous les jours y compris les week-ends et jours fériés de 15h à 18h. La Croix-Rouge (0 800 858 858) et l’association SOS Amitiés (09 72 39 40 50)tiennent aussi des permanences téléphoniques. À Toulouse, la ligne Allo écoute seniors (0 800 042 444) fait intervenir des jeunes volontaires en service civique pour lutter contre l'isolement des aînés.

RENCONTRER UNE ÉQUIPE CITOYENNE

Depuis 2014, le réseau MONALISA regroupe tous ceux qui font cause commune contre l’isolement social des âgés (associations, institutions, collectivités…). Des équipes composées de citoyens et de bénévoles se mobilisent partout en France pour recréer des liens de proximité dans les quartiers et les villages. Sous la forme de visites à domicile, de repas entre voisins, de colocations intergénérationnelles, de cafés mémoire…

Autour de Bordeaux, l’association Agir ABCD, rencontre chaque semaine à leur domicile une vingtaine de seniors âgés de 75 à 95 ans. Retrouvez la liste des équipes citoyennes près de chez vous sur www.monalisa-asso.fr

EN MODE 2.0

À l’heure du tout numérique, ne négligez pas le web. On le sait maintenant, les réseaux sociaux (Facebook…) ne sont pas la solution miracle. Ils aident toutefois à garder le lien malgré la distance.

Des applications sur tablette rendent aussi bien des services - Skype pour communiquer gratuitement de visu avec ses proches, Bip Pop pour trouver un voisin serviable qui fera les courses à votre place… Et si l’envie vous dit de refaire votre vie, Internet ne manque pas de sites de rencontres sérieux exclusivement dédiés aux seniors (Quintonic, DisonsDemain, Elite Rencontre…).

Olivier Brovelli

Chiffres clés

38 % : C’est la part des seniors de 75 ans qui vivent seules (Insee, 2013)

550 : C’est le nombre de centres d’information des personnes âgées (CLIC) en France.

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.