10 min

Sébastien Decroix, Technicien d'Information Médicale

22 août 2018 |

Métiers de la santé
Sébastien Decroix, Technicien d'Information Médicale, CH Saint-Amand-les-Eaux

A la découverte des professionnel(le)s de santé, acteurs au quotidien de l'hôpital aujourd'hui. Partagez une journée avec Sébastien Decroix, 38 ans, Technicien d'Information Médicale (TIM) au CH de Saint-Amand-les-Eaux (59) à quelques kilomètres de Valenciennes.

 

Entré au service informatique du centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux en 2004, cet informaticien «pédagogue et ouvert», dixit ses collègues, est devenu, il y a 4 ans, technicien d'information médicale au sein de l'établissement.

Il témoigne avec enthousiasme de ce métier, souvent méconnu, né dans les années 1990 avec la mise en place du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI) dans les hôpitaux.

 

Mon parcours

Je suis tombé dans l'informatique très tôt. C'est donc assez naturellement que je me suis orienté vers un Deust en informatique à la fac de Valenciennes. Une fois diplômé, j'ai intégré une école préparatoire en vue de présenter des concours dans la fonction publique. Je me suis aperçu assez vite que je n'étais pas fait pour ça et j'ai enchaîné avec une formation en apprentissage au Tertia 3000 à Aulnoy-les-Valenciennes.

En 2004, j'ai candidaté pour un poste d'informaticien en CDD au CH de Saint-Amand. Finalement le poste s'est pérennisé jusqu'en 2013. Mon travail me plaisait. Travailler au sein d'une structure à taille humaine présente pour moi de nombreux avantages,  notamment plus de polyvalence.

J'ai profité, en 2013, d'une opportunité en interne pour me former et devenir Technicien d'Information Médicale. J'avais envie d'évoluer et ce métier s'inscrit dans le prolongement de mon poste précédent.

Ma vie de famille

Je suis pacsé avec Ingrid, clerc de notaire à Valenciennes et nous avons un petit garçon, Gauthier, âgé de 4 ans. Je suis originaire d'Onnaing, petite ville située sur la rive droite de l'Escaut entre Valenciennes et la frontière belge. Nous avons choisi, en 2013, d'emménager à Haulchin à une dizaine de km de Valenciennes et une vingtaine de Saint-Amand. Nous recherchions la tranquillité, avec un jardin, sans être complètement à la campagne. Gauthier est scolarisé à Saint-Amand et c'est la famille d'Ingrid qui s'en occupe en périscolaire.

«Le TIM a une fonction stratégique au sein de l'hôpital»

Mon métier au quotidien

Je travaille du lundi au vendredi de 8h à 16h15 avec 45 minutes de pause pour le déjeuner. J'ai peu de déplacements : 1 à 3 journée(s) par an de formation à Paris ou Lyon.
Je partage mon bureau avec une collègue TIM, Sylvie, qui travaille au CH une journée par semaine et dans un autre établissement le reste du temps. J'ai deux chefs : un administratif et le médecin support DIM, le docteur Djennaoui. Nous nous voyons une fois par semaine.
Ce que j'apprécie dans mon métier c'est que le TIM a une fonction stratégique au sein de l'hôpital. Je trace, à travers des systèmes de codification, l'activité médicale réalisée par les différents services et les différents professionnels. Je collecte les informations relatives à l'activité médicale d'un service, et j'en contrôle la cohérence, et l'exhaustivité en vue de l'optimisation de la qualité du codage et de la valorisation de l'activité hospitalière.

La particularité du CH de Saint-Amand est que je ne sais pas les informations. Ce sont les soignants qui s'en chargent. En revanche, j'ai un rôle important d'assistance méthodologique et de vérification. Je n'ai pas de journée type et c'est d'ailleurs ce qui me plait dans ce métier. J'apprends tous les jours des choses !

J'ai un statut de technicien supérieur hospitalier. Je bénéficie de 25 jours de congés annuels et de 14 RTT.

2018-01-25-0644.JPG

Mon engagement avec l'amicale du personnel

Je suis président de l'Amicale du personnel du centre hospitalier depuis 2010. L'association, qui compte aujourd'hui 270 adhérents, a été créée en 1989. Elle a pour objet d'entretenir les liens de confraternité et de solidarité entre tous les membres, d'organiser les manifestations comme l'arbre de Noël ou des Olympiades intergénérationnelles comme en juin dernier, où nous avons assuré la restauration pour 150 personnes... Nous faisons aussi des petits cadeaux pour les fêtes des pères et des mères. Nous essayons d'innover chaque année avec de nouveaux évènements. J'aime beaucoup cet investissement qui participe à la vie de l'hôpital.

DIAPORAMA

24h chrono avec Sébastien, technicien d'information médicale au CH de Saint-Amand-les-Eaux

6h15

Toute la famille se réveille.

 

 

2018-01-25-0687_0.JPG

7h05

Je quitte la maison avec Gauthier. Ma compagne part à 8h. Je dépose notre fils dans la famille d'Ingrid à Saint-Amand.

2018-01-25-0746.JPG

8h

Je consulte mes mails en arrivant. Je m'amuse à dire que je suis un peu "la police", parce que je vérifie et je contrôle. Mais je ne suis pas là pour sanctionner. Et surtout, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, je ne fais pas que de la paperasse. Je fais du traitement des données, j'analyse les extractions demandées. Par exemple le chiffres concernant les AVC, le temps de rééducation, le nombre d'actes, le temps de prise en charge...

2018-01-25-0891.JPG

10h

Mon mot d'ordre, aller chercher les infos sur le terrain lorsque j'ai une interrogation. J'aime la dimension humaine de mon travail. J'ai du mal à rester des heures entières derrière mon bureau. Je privilégie le contact humain physique à la communication hith tech.

2018-01-25-0759vX_0.jpg

11h30

Je fais le point sur une cotation des actes réalisés sur le plateau technique avec Isabelle, cadre. Au CH, ce sont les soignants qui saisissent. Ce sont eux qui réalisent les soins, ils sont donc les mieux placés pour réaliser cette mission et pour veiller à ce que tous les actes soient entrés. C'est le service informatique qui ouvre les accès au DPI. On tâtonne parfois, le catalogue d'actes n'est pas forcément explicite, constate Isabelle.

2018-01-25-0826.JPG

14h

Séb, on a besoin de cela ! rigole Hervé. Il semblerait que ce soit une des phrases préférées de Hervé, qualiticien spécialisé dans l'organisation, la surveillance et l'évaluation de la qualité des services fournis par l'hôpital.

Dans le cadre de nos missions, nous réalisons des audits pour répondre à des obligations. Sébastien est un support incontournable pour nous, explique Hervé.

2018-01-25-0868v1.jpg

15h

Sébastien est là pour contrôler mais il est souvent présent pour nous aider. Il sait prendre le temps de nous expliquer, sourit Sylvie, adjointe des cadres au sein des services financiers. Il ne faut pas oublier que c'est à partir de ces données que l'hôpital pourra être payé par les organismes d'assurance maladie, et que les ressources seront allouées entre les différents services, précise Sébastien.

2018-01-25-0913.JPG

16h15

Je quitte le bureau. Je file récupérer mon fils à l'école et à 17h maximum nous sommes tous les deux à la maison. Ingrid arrive vers 18h en fonction de la circulation.

 

Propos recueillis par Paquerette Grange

Reportage photos réalisé par Valérie Hue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.