10 min

Prématurité et soins de développement

23 juillet 2019 |

Santé
prématurité, soins de développement, néonatalogie, Centre hospitalier de Niort

Le taux de prématurité en France est évalué aujourd'hui entre 5,5 et 7,7 % des naissances selon la région, soit entre 55 000 et 65 000 naissances prématurées par an. Malgré les progrès dans les pratiques de soins, les grands prématurés ont toujours un risque élevé de complications, notamment neuro-psychologiques. Reportage au sein du service de néonatalogie du centre hospitalier de Niort (79).

 

Les connaissances scientifiques actuelles montrent clairement un impact de l'environnement sensoriel et des pratiques de soins sur le devenir global de ces enfants nés prématurément. Il apparaît donc indispensable pour les services de soins de penser autrement l'accueil de ces prématurés.

Un programme de formation aux soins de développement a été mis en place, suivi en 2015 d'un programme plus poussé : le NIDCAP.

Le Docteur Frédérique Hay, pédiatre responsable de l'unité de néonatalogie, en explique les principes. Afin de favoriser chez le prématuré un développement futur harmonieux dans ses composantes physiques, psychologiques et relationnelles, ces soins ont pour objectif de modifier les évènements environnementaux générateurs de stress, de favoriser les comportements (bien-être au détriment du stress) et de permettre aux parents l'acquisition progressive d'une autonomisation.

IMG_1378.JPG

Docteur Frédérique Hay, pédiatre - CH de Niort

Les parents sont impliqués le plus tôt possible « afin de mettre en place des liens d'attachement de bonne qualité » et la pratique du "peau à peau" est encouragée. « Des études ont montré que ces soins de proximité améliorent le devenir neuropsychologique de l'enfant à l'âge de 2 ans » souligne Frédérique Hay.

Le NIDCAP (Newborn Individualized Developmental Care and Assessment Program) est un programme néonatal d'évaluation et de soins de développement individualisés.

IMG_1350.JPG

Service de néonatalogie du centre hospitalier de Niort

Des grilles d'observation du prématuré sont élaborées pour évaluer ses capacités motrices, neurovégétatives et comportementales. Le soignant formé à l'utilisation de cette grille utilise cet outil comme base lors d'observations pour déterminer les réactions au stress de l'enfant, son seuil de désorganisation et ses stratégies d'autorégulation.

Le programme NIDCAP repose sur une philosophie de soins appelée soins centrés sur la famille. La notion d'accompagnement de l'enfant, considéré comme acteur de sa vie, et de sa famille en tant qu'aidant naturel, prend une dimension importante.

Les soins ne sont plus centrés sur la tâche à accomplir, mais sur la relation. Ils ne sont plus basés sur un protocole, mais individualisés selon la situation de chaque enfant et de chaque famille.

Ce programme très lourd reste néanmoins difficile à mettre en oeuvre hors CHU, où il n'y a pas un professionnel de santé dédié pour rédiger ces protocoles individualisés. Pour cette raison, une formation adaptée aux équipes plus modestes, basée sur les mêmes thérories et valeurs, est proposée : le programme FINE (Family & Infant Neuro development Education), développé en France par le centre de formation NIDCAP à Brest (pionnier dans ce domaine).

2 pédiatres, 1 auxiliaire de puériculture, 1 psychomotricienne et 4 infirmières/puéricultrices de Niort ont suivi une formation de 12 semaines qui leur a permis à terme de : 

  • Comprendre à mieux "lire l'enfant" : comment communique-t-il à travers ses réponses comportementales et comment ses réponses renseignent sur la qualité des soins ?
  • Modéliser des soins de qualité grâce à une meilleure sensibilité aux besoins de l'enfant ;
  • Partager leurs connaissances avec les parents et les autres soignants en les encourageant à "lire le bébé ;
  • Redynamiser toute l'équipe autour de leurs pratiques de soins.

20180626_171454.jpg

​Remise de diplômes à l'issue de la formation

Elles en parlent

Karine Rousseau, cadre de santé

« Le choix des stagiaires s’est fait sur la base du volontariat, avec comme seule demande un engagement moral à rester travailler dans le service pendant quelques années afin de former les collègues aux observations. Les stagiaires formé(e)s sont issu(e)s de métiers différents, permettant ainsi de fédérer l’équipe pluridisciplinaire du service autour d’un projet commun.

Mes attentes étaient avant tout de redonner du sens à certaines pratiques et surtout d’adapter les soins en fonction de chaque nouveau-né, son histoire, là où il en est à un instant T, d’y associer bien évidemment les parents comme corégulateurs et donc individualiser les soins en fonction de ce que le bébé nous dit avant, pendant et après les soins ».

Anna Trinquier, psychomotricienne

« Travaillant depuis 14 ans auprès de jeunes enfants, je me suis penchée ces 6 dernières années sur le travail de psychomotricienne en service de néonatalogie. J’ai pu juger de la nécessité d’approfondir mes connaissances dans la lecture psychocorporelle de ces nouveaux-nés vulnérables. Cette formation a permis de mesurer et évaluer notre travail en équipe en termes de qualité de rythme du nouveau-né, d’éveil et de développement. Cette approche où les parents sont placés comme co-régulateurs est essentielle pour moi qui fait le suivi en psychomotricité de l’enfant jusqu’à ses 5 ans ».

Claire Graveleau, infirmière

« Cette formation m’a apporté beaucoup, tant au niveau personnel que professionnel et je suis très heureuse d’y avoir participé. J’ai pris confiance en moi et approfondi mes connaissances ce qui m’a permis d’avoir un discours plus "sûr" avec les familles»

Le Pôle Femme Mère Enfant du centre hospitalier de Niort s’est inscrit dans une démarche de label IHAB (Initiative Hôpital Ami des Bébés), dont la philosophie se rapproche du modèle NIDCAP : accueil individualisé, centré sur les besoins de l’enfant.

 

En juin 2017, le travail de l’équipe de néonatalogie du centre hospitalier de Niort a été récompensé lors de la remise du Trophée handicap MNH et un soutien financier a été apporté pour le projet NIDCAP.

 

Marie-Thérèse Holecek

 

 

 

 

                                                                                                                                        

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.