5 min

Médicaments : communiquer et partager pour moins gaspiller

18 juillet 2019 |

Vie quotidienne
MaPUI, gaspillage médicaments

Créée en 2015, MaPUI.fr est une plateforme de coopération inter-hôpitaux à destination des Pharmacies à Usage Intérieur (PUI). Conçue pour améliorer la coopération des professionnels de santé autour du circuit du médicament, elle fédère déjà 300 centres hospitaliers en France.

 

50 millions d'euros, c'est la valeur estimée des médicaments périmés détruits chaque année dans les hôpitaux*. Alerté sur l’ampleur de ce gaspillage par un ami pharmacien hospitalier, Goulwen Lorcy, ingénieur, imagine avec lui une plateforme numérique pour améliorer la communication entre pharmacies hospitalières. Leur projet voit le jour en 2015 : « MaPUI n’a pas créé de nouvelles pratiques, car les dépannages entre centres hospitaliers voisins existaient déjà, mais a permis une mise en relation et une structuration des flux sur un périmètre géographique beaucoup plus large », résume Goulwen Lorcy.

Prenons l’exemple d’un hôpital qui n’a pas le médicament adapté pour son patient à l’instant T et a donc besoin de l’emprunter en attendant de recevoir sa commande… Plutôt que de passer de multiples coups de téléphone ou d’envoyer des fax, MaPUI.fr assure aux pharmaciens hospitaliers un énorme gain de temps, puisque l’outil est synchronisé avec les stocks et permet de générer les bons d’emprunts.

Pionnière à l’époque, la start-up Mapui Labs reste à ce jour la seule en France à proposer une solution qui, en facilitant les flux de médicaments, permet de réduire les pertes et de générer des économies. A titre d’exemple, deux flacons, de 30 000 euros chacun et proches de leur date limite d’utilisation, ont récemment pu traverser la France via un transporteur spécialisé grâce à l’entremise de MaPUI.

« Dans le cadre des plans blancs (alerte attentat, accident, épidémie…), on est capable de remonter en temps réel le stock de médicaments vitaux à l’échelle d’une région », souligne également Goulwen Lorcy.

Actuellement, la mise à disposition de médicaments entre hôpitaux ne représente plus que 10 % de l’activité de la plateforme. Pour accompagner l’avènement des GHT (groupements hospitaliers de territoire), la start-up MaPUI Labs a mis au point d’autres outils de collaboration, à l’image du module de gestion des ruptures d’approvisionnement lancé en septembre 2018 pour améliorer la communication entre les PUI et les laboratoires pharmaceutiques.

Dès qu’une rupture d’approvisionnement est connue, le tableau de bord de la plateforme renseigne ses utilisateurs sur l’état des stocks et les médicaments de remplacement.

Céline Collot

 

742 TONNES

C'est l'estimation du gisement de médicaments non utilisés (MNU) produits par les 5 000 hôpitaux français pour 2016.

Source : ADEME, novembre 2017

 

* Enquête du magazine L'Express parue en 2013

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.