10 min

Lancement du 22e Trophée Handicap MNH

1 octobre 2018 |

Infos MNH
22e Trophée Handicap MNH

Du 1er septembre 2018 au 31 janvier 2019 inclus, la MNH lance la 22e édition de son concours Trophée Handicap MNH : mobiliser et agir.

Le thème de cette 22e édition : l'insertion professionnelle.

L'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, un handicap supplémentaire pour tous ceux présentant une différence. Chacun rêve d'une société ouverte à tous et ce, quelles que soient ces particularités.

Cette diversité ne peut-elle pas être un atout, une force pour un employeur ?

Nul doute que chaque établissement sanitaire et social, issu du secteur public ou privé a pris conscience de cet état de fait et ouvre les portes de l'emploi aux personnes en situation de handicap (physique, sensoriel, moteur et psychique, déficience mentale).

Qui peut concourir ?

Les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux des secteurs public ou privé, où une action a été mise en place au sein de leur structure pour :

  • aménager un poste de travail en vue du recrutement d'une personne en situation de handicap ou permettant le maintien dans son emploi d'un agent devenu handicapé,
  • organiser des formations permettant l'accueil d'un collaborateur en situation de handicap, au sein d'une équipe,
  • développer une politique d'emploi tenant compte des spécificités liées au handicap,
  • faire appel à une entreprise adaptée,
  • accueillir des stagiaires en situation de handicap.

La dotation

Une dotation globale de 7 000 euros sera remise aux établissements primés au cours d'une cérémonie organisée sur Paris en mai 2019.

Les parrains

Ryadh Sallem, gérant associé de Séquences Clés Production et l'un des fondateurs de Cap Sport Art Aventure Amitié.

Ryad Sallem_0.jpg

Comment percevez-vous le rôle de parrain du Trophée Handicap MNH : mobiliser et agir :

Je suis très heureux de parrainer cet évènement, avec bienveillance et pédagogie. Et avec la curiosité de découvrir des talents. Mais, sur le mode jésuite je vous retourne votre question avec une autre question : pourquoi m'avoir choisi ?

Le thème retenu pour la 22e édition est l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Vous êtes vous-même en situation de handicap et vous avez créé votre propre société. Quel a été votre parcours ? De quels soutiens avez-vous bénéficié, à quels obstacles avez-vous dû faire face ?

Pendant plus de 20 ans, j'ai été enfermé dans des centres de rééducation et des hôpitaux. J'ai passé un BEP en électronique mais mon handicap faisait peur à d'éventuels employeurs. J'ai refusé la fatalité et en bon autodidacte, j'ai décidé de créer mon propre emploi. Et par conséquent, celui des autres, dans le milieu associatif comme dans celui de l'entreprise. Outre ma famille et des personnalités, rencontrées au fil de mon parcours et qui m'ont inspiré par leur façon de fonctionner, j'ai bénéficié de l'accompagnement solidaire d'ASHOKA.

J'ai beaucoup observé et je crois que l'audace est dans mon ADN. J'aime oser !

Etre handicapé est-il un frein pour trouver un emploi dans la société actuelle ? Pour quelle(s) raison(s) ?

Cela dépend du handicap. Etre atteint d'un handicap invisible permet de se dissimuler et il n'est pas un frein. Lorsque le handicap est visible, vous pouvez souvent être embauché pour de "mauvaises raisons". Pour être "l'handicapé" de service. La caution. L'alibi. Je pars du principe que être handicapé n'est pas un métier !

Les nouvelles mesures préconisées par le gouvernement peuvent-elles aider à prendre en compte non pas le handicap mais les atouts de la personne et faire de la diversité, une force pour une entreprise ?

Le handicap est une des composantes avec lesquelles on vit. Derrière, il y a une personne, un salarié, un collaborateur, et c'est lui qui prime. Et seules sa personnalité et ses compétences seront une force pour l'entreprise. Bien sûr, son parcours peut inspirer ses collègues et être utile. Parfois, au sein des entreprises, nous avons de vrais "champions du quotidien" !

Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille, président de l'association des directeurs d'hôpital (ADH)

F BOIRON (5).jpg

Comment percevez-vous le rôle de parrain du Trophée handicap MNH : mobiliser et agir ?

Nous avons été sollicités pour parrainer cette année les Trophées MNH et l’avons accepté très volontiers, car ils portent sur l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap : c’est l’illustration d’un droit fondamental répondant aux principes de citoyenneté et de cohésion sociale qui animent les hospitaliers.

L’ADH est profondément attachée aux valeurs fondatrices de la République et du Service Public Hospitalier. Nous croyons au progrès et à l’efficacité du service public, à la solidarité et à l’esprit humaniste, à la tolérance, à la curiosité et à l’ouverture d’esprit.

A titre d’illustration, même si c’est un sujet différent, l’ADH est fière d’avoir été la première organisation professionnelle de dirigeants hospitaliers à se mobiliser en faveur de l’égalité hommes-femmes au sein du corps des Directeurs d’Hôpital. Depuis lors cet objectif est largement partagé et, en 2015, nous avons élargi notre action à la thématique des discriminations à l’hôpital. Le Groupe Ethique de l’ADH, interprofessionnel et ouvert à des profils très variés, a proposé de créer le Prix ADH des valeurs hospitalières, qui rencontre un vrai succès. Ce prix annuel valorise les bonnes pratiques des établissements publics de santé en matière d’égalité d’accueil et de prise en charge, de neutralité face aux croyances et aux opinions, de continuité et de permanence des soins, d’adaptabilité des services dans l’intérêt général. En 2018, notre prix a justement été consacré au handicap. Le nombre et la qualité des réponses témoignent de la prise de conscience réelle des hôpitaux et des hospitaliers dans ce domaine important.

Le thème retenu pour la 22e édition est l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Les Directeurs d’hôpital se sentent-ils soutenus pour accueillir des collaborateurs en situation de handicap ? Et au-delà, pour faciliter leur intégration au sein d’une équipe ?

Oui, il y a eu un vrai changement, une transformation dans les hôpitaux avec une réelle prise de conscience et des actions nombreuses en faveur d’une meilleure prise en charge du handicap, tant pour les usagers que pour les professionnels. De nombreux acteurs (Agefiph et autres associations du monde du handicap) accompagnent les établissements dans leurs démarches d’embauche ou de maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

Les progrès sont importants, même s’il reste évidemment du chemin à parcourir. Nous devons poursuivre ces efforts.

Les nouvelles mesures préconisées par le gouvernement peuvent-elles aider à prendre en compte non pas le handicap mais les atouts de la personne et faire de la diversité, une force pour une entreprise ?

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap reste deux fois supérieur à la moyenne nationale, tandis que l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés semble stagner dans les entreprises. Ce n’est évidemment pas un sujet simple pour les employeurs non plus, car tous les emplois, toutes les situations professionnelles, ne se prêtent pas aux aménagements. C’est pourquoi l’idée de développer les compétences, de simplifier l’accès à la formation et les règles d’embauche, annoncée dans les nouvelles mesures du gouvernement, parait très intéressante. Il faudra une véritable simplification car notre système juridique est toujours bien trop complexe. Renforcer les droits et devoirs de chacun, employeurs et personnes concernées, ne peut que contribuer à atteindre un taux satisfaisant d’emploi. En parallèle, il faut aussi que les mentalités continuent d’évoluer dans la société, que le regard porté sur la différence change encore, que les attitudes positives se renforcent… Cela ne se décrète pas, c’est un processus collectif mais je pense qu’il est bien engagé. Cette évolution aide les personnes handicapées, justement reconnues pour leurs compétences et leurs savoir-faire, à être actrices de leur propre vie professionnelle.

Rendez-vous sur www.mnh.fr/tih/

 

 

 

 

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.