15 min

La grève des urgences largement soutenue

26 juin 2019 |

Santé
La grève des urgences largement soutenue

La MNH dévoile son 6ème carnet de santé des Français et des personnels de santé hospitaliers, réalisé par Odoxa.

LA GREVE DES URGENCES A UN IMPACT COLOSSAL ET BENEFICIE D’UN SOUTIEN TOTAL

Le mouvement des grèves des urgences a touché d’une façon ou d’une autre une majorité (60%) des professionnels de santé/hospitaliers dans le pays. Ce mouvement de grève des urgences bénéficie d’un soutien TOTAL, INEDIT et INCONDITIONNEL dans l’opinion : 92% des Français et 96% des personnels et professionnels de santé hospitaliers soutiennent le mouvement !

 

LES URGENCES SE DETERIORENT ET NOUS EN SOMMES TOUS RESPONSABLES

Pourquoi un tel soutien ?

D’abord parce que le tout le monde – Français (77%) comme personnels hospitaliers et soignants (91%) – est persuadé que les services d’urgences se détériorent

Ensuite, parce que nous sommes conscients que pour une large part, nous sommes nous-mêmes les premiers responsables de cette situation : 3 Français sur 10 (29%) avouent s’être déjà rendus dans des services d’urgences pour de « mauvaises » raisons, notamment par confort/facilité (plus facile que de trouver un médecin) et parce que cela évitait d’avancer des frais (1 Français sur 10).

D’ailleurs dans le volet barométrique de notre enquête, les urgences ont été LA solution trouvée par plus d’1 Français sur 20 (6%) et surtout par 1 professionnel de santé sur 10 ayant été malade ces derniers mois : ils se sont rendus aux urgences pour soigner leur problème de santé au lieu de consulter leur médecin !

 

AU-DELA DES URGENCES, L’HÔPITAL ET SES PERSONNELS SONT EN GRANDE SOUFFRANCE

Au-delà du problème « d’embouteillage » des urgences, les résultats du volet barométrique de notre Carnet de Santé nous montre que nous atteignons une cote d’alerte préoccupante s’agissant de l’état physique et moral des personnels soignants et hospitaliers.

Les personnels hospitaliers sont en mauvaise santé physique : 36% ont été affectés par un problème de santé au cours des derniers mois, soit 13 points de plus que la population générale et 3 points de plus que l’année dernière à la même époque !

Mais ils sont surtout en mauvaise santé morale/mentale : pour la première fois, une majorité de personnels hospitaliers – 54% vs 46% – se disent insatisfaits de leur travail. Les Français, pourtant « râleurs », sont plus des trois-quarts à se dire satisfaits de leur travail.

C’est auprès des soignants, et particulièrement auprès des infirmièr(e)s (56%) et des aide-soignant(e)s (60%) que l’insatisfaction est la plus forte.

 

Gaël Sliman
Président d’Odoxa

RETROUVEZ LA SYNTHESE DETAILLEE ICI

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.