5 min

Changement d'heure en Europe, vers un abandon ?

15 octobre 2018 |

Vie quotidienne
changement d'heure, abandon changement d'heure

Comme chaque année depuis 42 ans, la France passera à l'heure d'hiver à la fin du mois d'octobre. Mais les heures d'été et d'hiver sont en sursis.

 

UN DISPOSITIF EN VIGUEUR DEPUIS 1976

Le dispositif, qui existe dans 76 pays, est en vigueur en France depuis 1976, après le choc pétrolier et il s'agissait alors de faire des économies d'énergie. Cependant, ce changement est parfois source de confusion (on ne sait jamais trop, de façon instinctive, s'il faut avancer ou retarder l'horloge) et de fatigue.

Heure d'été, heure d'hiver : la Commission européenne propose d'y mettre fin

A la demande du Parlement européen, la Commission a mené durant l'été 2018 une consultation publique sur les changements d'heure saisonniers et le résultat est sans appel :

Sur les 4,6 millions de réponses obtenues, 84 % des européens se sont prononcés en faveur de la suppression du changement d'heure.

La Commission propose donc de mettre fin à partir de 2019 à ces changements, tout en laissant les 28 Etats membres libres de décider s'ils veulent appliquer de façon permanente l'heure d'été ou l'heure d'hiver.

Bien entendu, les états membres devront coordonner leur choix afin de préserver le bon fonctionnement du marché intérieur.

Chaque état membre devra, au plus tard en avril 2019, notifier à la Commission son intention d'appliquer de façon permanente l'heure d'été ou l'heure d'hiver.

EN PRATIQUE

En attendant ce changement, dans la nuit du samedi 27 octobre au dimanche 28 octobre, à 3h exactement, il faudra retarder sa montre d'1 heure et il sera donc 2h.

Les Français auront 1h de sommeil supplémentaire.

Marie-Thérèse Holecek

 

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.